Les paradoxes de la notion d’inspiration poétique dans la littérature persane classique

Type de document: Original Article

Auteur

Faculté des Langues étrangères, Université de Tabriz

Résumé

Un examen général de la notion d’inspiration dans la littérature classique persane laisse entrevoir que la quasi-totalité des auteurs iraniens établissent un lien profond entre l’inspiration et le divin. D’un point de vue narratologique, ceci nous mène à poser une question essentielle: Est-ce que l’auteur se considère comme le «créateur» de l’œuvre littéraire ou se croit-il le porte-parole du verbe du Créateur?
Nezami, auteur du XIIe siècle, appartient à la même tradition tout en se
distinguant par son génie littéraire, fort duquel il n’hésite pas à introduire dans ses écrits, des éléments de sa vie privée, en complément à ses emprunts purement textuels, à d’autres modèles d'écriture poétique.
Cette étude se propose de révéler, à travers le cas de Nezami, cet aspect exceptionnel des «romans» en vers dans la littérature classique persane.

Mots clés