Métamorphose de l'humanisme mystique dans la poésie persane contemporaine L'exemple de Sohrâb Sepehrî

Type de document: Original Article

Auteur

Université de Téhéran

Résumé

Il est clair au premier abord, que les notions d'humanisme et de mysticisme s'inscrivent en porte à faux. Sommairement exposées, les définitions respectives des deux termes induisent en effet une indépassable (et surtout imparfaite) symétrie. Définie selon les canons occidentaux, l'humanisme installe l'homme au centre de l'univers et valorise principalement la relation horizontale de ce dernier avec ses semblables, tandis que le mysticisme sacralise la communion verticale entre les règnes humain et divin. Le présent article propose d'exposer, puis de dépasser (en partie), les termes de cette apparente dichotomie, en notant au passage, la singularité d'une telle synthèse. Une part importante de l'article sera consacrée au compte rendu synthétique (à certains égards critique) de notre problématique. Pour le reste, il s'agira de prolonger et de compléter notre synthèse en abordant le cas du poète iranien Sohrâb Sépehrî, dont le recueil Hasht Ketâb offre un terrain d'application idéal pour l'illustration de notre thèse.

Mots clés