Impli-citation: A propos de l'insertion de deux énoncés proustiens dans un roman de Perec

Type de document: Original Article

Auteurs

1 Faculté des Langues étrangères, Université de Téhéran

2 Université Alzahra de Téhéran

Résumé

L’étude des citations dans La Vie mode d'emploi (La VME) de Georges Perec a occupé plus d’un critique. Les travaux de Bernard Magné sur le métatextuel perecquien constituent une base et ils ont beaucoup influé sur les études ultérieures. C’est lui qui invente le terme «impli-citations» pour désigner les citations insérées et dissimulées dans le roman de Perec
Ce qui nous intéresse surtout dans notre analyse, ce sont des transformations énonciatives que subissent le texte-cible (La VME) et les textes-sources pour que le nouveau texte soit isotopique et structurellement cohérent et nivelé.
Le point de vue peut nous expliquer comment l’insertion de textes autographiques (venant d’ autres ouvrages de Perec) ou allographiques (venant d’autres auteurs que Perec) et d’une autre nature syntaxique et sémantique (et par conséquent ayant une visée argumentative et pragmatique différente) transforme le texte-citant et comment l’auteur-citant organise son propre texte pour accueillir le nouveau texte de façon à cacher l’anomalie (énonciative et syntaxique, etc.)  due à ce transfert. Nous voulons savoir comment un texte du Temps Retrouvé de Proust, de nature homodiégétique peut être inséré dans un texte comme La VME qui est de nature hétérodiégétique.
 
 

Mots clés