«L’encre sied mal aux doigts de rose»: la querelle des femmes poètes dans La Décade philosophique (1796-1797)

Type de document: Original Article

Auteur

Enseignante Centre de langue française (Téhéran)

Résumé

L’objectif de cet article est de montrer si la littérature peut devenir le lieu des débats idéologiques à l’insu des agents qui agissent dans le champ abstrait des idées. La querelle des femmes poètes (1796-1797), déclenchée par le très misogyne Écouchard Le Brun, ayant lieu dans les pages de LaDécade philosophique, nous fournit le corpus nécessaire à cette étude. Nous voudrions voir comment les vœux de Le Brun pour dissuader les femmes d’écrire de la poésie rejoignent ceux des hommes politiques souhaitant cantonner celles-ci dans la vie domestique. Nous allons mettre le sujet dans le contexte culturel et socio-politique de la France post-révolutionnaire pour pouvoir présenter la querelle et pour dégager ses enjeux politiques.
 

Mots clés