L’opposition accompli/inaccompli: Un facteur décisif dans le choix du temps verbal

Type de document: Original Article

Auteurs

Université Tarbiat Modares

Résumé

L'aspect comme une des propriétés du verbe a toujours été ignoré par les linguistes, les professeurs et les apprenants de langue et éclipsé par le "temps". Ce qui n’est pas étonnant dans la mesure où l’aspect, en tant que catégorie grammaticale n’existe ni en français ni en  persan. Pourtant, les affinités exprimées par ce concept, existent dans toutes les langues du monde et ses moyens d’expression  méritent d’être étudiés d’autant plus que leur négligence, mène à la production des erreurs surtout en matière du choix de la forme temporelle convenable. Les aspects accompli et inaccompli sont les seuls aspects grammaticaux du français exprimés par l'oppositions des formes simples et composées: la forme simple exprime l'aspect inaccompli et la forme composée désigne l'aspect accompli.
L'aspect en général et les aspects accompli et inaccompli en particulier sont toujours ignorés en persan. L'étude contrastive des aspects accompli et inaccompli dans un corpus français/persan montre que les aspects accompli et inaccompli du persan comme ce qui est dit en français, sont des aspects grammaticaux sans que les divisions des formes simples et composées de ce dernier jouent un rôle dans leur distinction. Chaque forme du verbe persan désigne un  aspect particulier dont la distinction aspectuelle est fort liée au contexte.
Plusieurs raisons sont relevées dans le présent article comme entraînant le choix erroné des formes verbales par les usagers iraniens de la langue française.
 

Mots clés