Des auteurs

La revue semestrielle Plume, comme toute revue, a ses règles de mise en pages, même si celles-ci sont évolutives. Afin d’optimiser le travail de composition, il est conseillé de livrer les articles comme il est stipulé dans cette note :

  • Vous écrivez ou saisissez l’article sur un logiciel de traitement de texte. Vous l’enregistrez sous un format informatique (en général <*. doc ou *.rtf >).
  • L’écriture et la langue de la revue sont en français, à l’exception des impératifs et des considérations inclus dans l’article.
  • Toute la revue adopte une seule police : Times New Roman.
  • Les titres de l’article sont rédigés en corps 16 gras, à la première page. Les noms et les titres de l’auteur figurent sur cette même page, en sous-titre en corps 12 gras, son grade scientifique et son adresse mail en corps 12 normal.
  • Le résumé de chaque article (maximum 150 mots), est rédigé en trois langues français, anglais et persan et sur des feuilles séparées.
  • Les mots-clés sont concis, entre 5 à 7.
  • Le texte est présenté sous Word, sur format A4 (21×29,5 cm), avec le corps 12 normal.
  • Le texte, y compris les images, les figures, les tables, les grilles, les notes de fin de document, la bibliographie, ne doit pas dépasser les vingt pages de la revue, incluant l’introduction, le développement et la conclusion.
  • Les citations – directes et indirectes – seront présentées en corps 11 normal, avec un retrait positif important variable. Le nom de l’auteur de l’œuvre citée, la date et la page suivront entre parenthèses.
  • La conclusion comprendra les acquis de recherche, élucidant les thèmes développés et ouvrant de nouveaux horizons.
  • La bibliographie sera établie en ordre alphabétique du nom des auteurs. Le titre des ouvrages sera présenté en corps 11 italique (livre, publication, banque de données, discours…), le nom des traducteurs et des éditeurs, le lieu de la publication, et la date séparés par un virgule, en corps normal.
  • L’auteur ou les co-auteurs de l’article doivent attester que l’article n’est pas un chapitre complet d’une thèse et qu’il n’a pas été déjà paru.