L'étude de la typologie narrative dans Mort à Crédit de Louis Ferdinand Céline

Type de document: Original Article

Auteurs

Université Shahid Beheshti - Maître de Conférences

Résumé

Sur la base d’une analyse structurale au niveau narratologique, effectué à travers le couple narrateur/acteur, la présente recherche suivra le parcours d’un sujet humain, à travers une œuvre majeure du XXe siècle, Mort à crédit de Céline, et ses efforts pour repousser la mort. Étant donné que la mort, comme l’indique bien le titre de l’ouvrage, est la grande préoccupation du roman, cette étude essaiera de montrer comment ce sujet à été traité. La dislocation du problème révèle le noyau du conflit qu’est le temps, par conséquent la question du temps ou mieux dire la maîtrise du temps constitue la problématique de cette recherche. Effectuée dans une discipline structurale colorée par la narratologie de Jappe Lintvelt, cette étude confirme que sur la fluctuation entre un système discursif et romanesque ou sur les glissements méthodiques d’un narrateur homodiégétique vers son homologue hétérodiégétique et par ailleurs sur le plurivocalisme ou mieux dire le dialogisme romanesque,  l’œuvre ne vise qu’un objectif, repousser l’idée de la mort.
 
 

Mots clés